Un jour, une histoire 

ligne rouge-noir
(01/04/2021)

1er avril en Pologne, on parle de « Prima aprilis

Bon, il faut bien le reconnaitre, l'origine exacte de la tradition du poisson d'avril est très floue et loin d'être définitive. Il n'y a pas en effet UNE seule explication quant à l'apparition de cette fête qui nous permet à tous de faire quelques bonnes blagues à ses amis et sa famille une fois par année. poisson-avril

Lire la suite... L’origine de la tradition du poisson d'avril pendant l'Antiquité. Selon les partisans de cette explication, il y avait une journée dans l'année qui était consacrée au dieu du rire dans la Grèce antique. À cette occasion, il était de coutume de faire des farces, mais aussi de se déguiser comme quelqu'un d'autre pendant le Carnaval. Cette explication justifierait le fait que le poisson d'avril soit repris dans de nombreux pays européens et pas seulement en France.
Les Polonais n'ont plus de limites L'humour polonais étant déjà un peu corsé, le Prima aprilis incarne son apogée. Gare aux sensibles car les Polonais y mettent les bouchées doubles et vous perdrez votre latin. On en rit ou on pleure, la tradition reste la tradition. Les railleries rattrapent aussi bien les citoyens que les administrations publiques.

 Je vous souhaite un 1er avril des plus drôles
Sincèrement Bruno Mariuzzo


Un jour, une histoire 

ligne rouge-noir
(31/03/2021)


Pâques (Wielkanoc : la Grande Nuit)
est célébrée en Pologne selon la tradition catholique mais avec des éléments d'origine païenne. Il s'agit d'une journée où toute la famille se réunit dans le respect des coutumes et traditions. La fête dure deux jours (dimanche et lundi). Ils ont toujours été d'une grande importance, non seulement pour des raisons religieuses, mais également pour des raisons … culinaires. Après un mois de jeûne, il était grand temps de savourer un bon repas fait de saucisses et de desserts. La tarte préparée pour Pâques est le "baba" (un cake à la levure).
Lire la suite...

 Pâques, Senlis :Les Ageux                       Cracovie  Pâques 31 mars 2015

Le Samedi saint, les Polonais, se pressent en nombre dans leurs églises. Couples, familles entières, groupes d’amis,toutes générations confondues, chacun avec un panier en osier bien décoré et bien garni en main. Tous tiennent particulièrement à cette tradition de bénir ces paniers de Pâques destinés au repas pascal du dimanche.

Le dimanche de Pâques

 La journée commence par la messe de la Résurrection et par un petit-déjeuner traditionnel. Une composante obligatoire en est les œufs décorés. Les œufs sont peints avec des dessins différents et certains artistes en font de vrais chefs- d'œuvre.



   Pâques 2015 :le petit déjeuner au Wierzynek  Cracovie

Les mets servis ce jour-là sont : Zurek (potage), boudin blanc, jambon, œufs et raifort. Les sucreries comme le gâteau au fromage ou le mazurek (des tartes rectangulaires ou rondes de différents goûts). L'agneau pascal ou le lapin de Pâques en sucre sont des éléments indispensables comme décoration à table. A cette occasion des cadeaux (on les appelle lapins) sont distribués aux enfants

Les œufs,kraszanki, sont cuits dans des épluchures d'oignons, des écorces d'arbres ou du jus de betterave pour obtenir des couleurs variées et durables. Les œufs ,pisanki, sont partiellement recouverts de motifs avec de la cire fondue pour ensuite être plongés dans des pigments naturels. Les oeufs teints peuvent aussi être grattés (drapanki) ou recouverts de papiers découpés et de broderies (nalepianki).

Le lundi de Pâques : smigus-dyngus

Pendant cette journée on arrose les passants. Cette coutume date du temps des religions païennes. Les Slaves de l'époque croyaient aux vertus de l'eau pour soigner les malades et favoriser la fécondité. L'eau était synonyme de joie et annonçait le printemps.



J’espère que cette lettre vous trouve en très bonne forme .J’espère aussi que vous profitez bien de la vie, chaque jour du matin au soir.

Très bonnes fêtes de Pâques             sincèrement      Bruno Mariuzzo


https://www.youtube.com/watch?v=-vS8QYsdefQ

Tradycyjny koszyk wielkanocny  (préparation d’un panier de Pâques)



Un jour, une histoire 

ligne rouge-noir
(12/02/2021)

Jean-Baptiste GODIN : un patron hors-norme


Le familistère de Guise.

A Guise, dans l'Aisne, une utopie sociale est née en 1849 : le Familistère. Une construction en briques rouges bâtie au cœur de la ville par Jean-Baptiste Godin, industriel philanthrope, pour l'hébergement de ses ouvriers, est un haut lieu de l’histoire économique et sociale des XIXe et XXe siècles. Il est conscient que les bénéfices doivent profiter à tous.

Lire la suite... Sensible à l'idée de la redistribution aux ouvriers des richesses produites, Godin souhaitait créer une alternative à la société industrielle capitaliste en plein développement et offrir aux ouvriers le confort dont seuls les bourgeois pouvaient alors bénéficier. C'est ce qu'il appelait « les équivalents de la richesse ». À partir de 1859, il entreprit de créer un univers autour de son usine de Guise, le « familistère », dont le mode de fonctionnement était comparable à celui des coopératives ouvrières de production.

L'idée maîtresse de Godin était l'association du capital et du travail. Il fonda en 1880 une association, le Familistère, et transforma son entreprise en coopérative de production, les bénéfices finançant écoles, caisses de secours, etc.

Godin écrit : « Ne pouvant faire un palais de la chaumière ou du galetas de chaque famille ouvrière, nous avons voulu mettre la demeure de l'ouvrier dans un Palais : le Familistère, en effet, n'est pas autre chose, c'est le palais du travail, c'est le PALAIS SOCIAL de l'avenir. »

Le Familistère de Guise sur Youtube :
https://www.youtube.com/watch?v=FUvo8zmMK7g
https://www.youtube.com/watch?v=zDk0EGOZ_GU

Le Familistère en images



Un jour, une histoire 

ligne rouge-noir
(07/02/2021)

Festival international des chants de marins (Shanties) à Cracovie Malgré son éloignement de la mer, Cracovie accueille depuis 1981 un festival de shanties, ces chants de marins chantés sur les bateaux pour se donner du cœur à l'ouvrage et de réconforter. Voici donc l'un des plus grands festivals shanties d'Europe.

Lire la suite...

L'événement est devenu l'un des plus grands festivals shanties en Europe ! La naissance de l'événement lors de la «tempête historique» a été un événement exceptionnel, offrant une occasion de s'amuser, un tampon pour la réalité des années 1980. Le festival est rapidement devenu un événement national et pas seulement de voile, et depuis 1987 également un festival international. Le festival est aussi une leçon d'histoire, qui rapproche le monde des vieux voiliers du public. Ils ont fait l'objet, entre autres, de: "Grandes découvertes géographiques du XVe siècle", "Batailles maritimes", "Pirates", "Whale Shanties", "En route vers la Corne", à propos du voilier polonais "Zawisza Czarny «expédition en Amérique du Sud», «Let's go cruise 2000» évoquant l'idée de la régate autour du monde The Race 2000. Les Shanties de Cracovie ont été et sont souvent le berceau de nombreux succès de la voile, qui sont devenus une partie permanente du canon des classiques de la chanson de voile, c'est aussi le lieu où les groupes les plus populaires ont commencé leur carrière de chants: Stare Dzwony, Packet, Roaring Twenty ,Shanty,...ne sont que quelques-uns des lauréats de nombreux prix en Pologne et à l'étranger, associés au festival de Cracovie depuis le tout début. Chaque année, à la fin du mois de février, le festival Shanties emmène les participants dans une dimension particulière. Une dimension où le passé et le futur se rencontrent sur scène, le nouveau et l'ancien, la tradition et la modernité, où les contrastes musicaux coexistent et s'entremêlent. Le festival est l'un des plus importants d'Europe et s'est mérité le nom du plus prestigieux en Pologne, mais aussi à l'étranger, et pour les artistes de Pologne, la participation est le plus grand prix sur scène.

Chant : Szanta - Morskie Opowiesci (Dobra wersja) sur Youtube

Photos de Cracovie

Prenez soin de vous

sincèrement Bruno Mariuzzo




Un jour, une histoire 

ligne rouge-noir
(30/01/2021)
Bonjour Chers Amies,Amis

J'espère que tout va bien


Le Jeudi gras, une tradition polonaise pleine de douceurs
et cette année,en France le mardi gras est aussi un jeudi.


Lire la suite... Chaque année, en Pologne, on fête mardi gras un jeudi ! Et la tradition est de manger des pączki. Savez-vous que le Général de Gaulle en raffolait?

le Tłusty Czwartek comme on dit en Pologne c’est le seul jour de l'année où personne ne compte les calories consommées.

Une tradition ancienne d’origine biblique
L’origine de la tradition du Jeudi gras remonte loin dans le temps. Pour Wieslaw Bakowski, prêtre polonais de la paroisse d’Ostroleka, la véritable signification de cette fête est souvent oubliée. « Le Jeudi gras marque une étape symbolique importante dans le calendrier chrétien à deux niveaux. Premièrement, il s’agit de bien manger avant de débuter la période du jeûne de 40 jours précédant la résurrection du Christ, c’est-à-dire le Carême. Les Chrétiens ont pour habitude de se refuser certaines gourmandises durant cette période afin de purifier leur organisme et ainsi de mieux apprécier les diverses douceurs culinaires une fois cette période écoulée. Deuxièmement, le Jeudi gras est également la fête du « odpust » (pardon). A cette occasion, les fidèles se rendent à la messe pour y recevoir le sacrement de réconciliation. »

Jeudi Gras a été un prélude aux festivités et la joie qui ont accompagné les derniers jours du carnaval. Il était aussi connu sous le nom de « miesopust » voulant dire «la viande a quitté l'homme pendant de nombreuses semaines." Dans la région de Malopolska il était souvent appelé « combrowy czwartek » était le jour des jeux et des plaisanteries pour les femmes sur la place du marché de Cracovie

Les beignets ont été connus au XVII et XVIII siècles. Ils étaient faits avec la pâte à pain, farcie avec du lard frit dans le saindoux. Pendant le règne d'Auguste III, les beignets étaient bien remplis avec de la marmelade puis farcis aux amandes ou aux noix.
Au fil des ans, ils ont changé la forme et la garniture pour arriver à ceux que nous connaissons aujourd'hui. Le vieux dicton dit que celui qui mangera au moins un beignet vivra dans la prospérité toute l’année. En regardant les statistiques de ces dernières années, il semble que les Polonais croient très fortement en puissance de cette superstition. Ce jour-là, chacun d'entre nous mange en moyenne deux beignets, et selon les producteurs les Polonais achètent près de 100 millions beignets. Les beignets et faworki règnent dans nos foyers. Certains sont capables d’en manger une douzaine. Quelle tempête des calories !

recette des "pączki z konfiturami" (beignets à la confiture)

Ingrédients : 300 g de farine, 1 paquet de levure de boulanger, 5 cl de lait tiède, 3 œufs entiers, 1 blanc d'œuf, 30 g de sucre, 100 g de beurre, 30 ml d'arack ou de rhum, 250 g de confiture, essence de vanille selon goût.

Emiettez la levure dans le lait tiède et parfumé à la vanille et laissez- la travailler sans y toucher.

D'autre part, battez les trois œufs avec le sucre jusqu'à ce qu'ils blanchissent. Creusez un puits dans la farine et versez-y le levain.

Ajoutez le sucre, les œufs, le beurre en petits morceaux et l'alcool. Pétrissez vigoureusement car la qualité des pączki en dépend.

Laissez lever sous un linge entre 22 et 25°. Quand la pâte a doublé de volume, abaissez au rouleau et à l'aide d'un verre ou d'un emporte-pièce de 6 cm de diamètre, découpez-y des ronds. A l'aide d'un pinceau trempé dans de l'eau ou dans du blanc d'œuf, humectez- les. A la poche à douille ou à la cuillère, déposez un peu de confiture sur chaque cercle.

Pliez en deux en soudant bien les bords et si vous avez le tour de main, formez des petites boules. Si ce n'est pas le cas, laissez-les en forme de croissants. Au fur et à mesure de leur confection, rangez les paczki sur des carrés de papier de cuisson de manière à pouvoir les faire glisser dans la friture sans avoir à les toucher.

Remettez une demi-heure sous couvert. Faites chauffer l'huile de friture à 190° et laissez-y tomber vos beignets petit à petit. Lorsqu'ils ont bonne couleur, égouttez-les sur un papier absorbant et saupoudrez-les encore chauds de sucre glace. Laissez refroidir avant de déguster.

https://video-streaming.orange.fr/actu-politique/le-jeudi-gras-en-pologne-gare-aux-beignets-et-aux-kilos-CNT00000198fZc.html

Bon jeudi gras à tous !
                                   Smacznego pączka na tłusty czwartek ! 
Bruno Mariuzzo



Un jour, une histoire 

ligne rouge-noir

Diaporamas à télécharger



Un jour, une histoire

ligne rouge-noir

(24/01/2021)

2021 année Napoléon
autour de la  mémoire de
l'Empereur des Français
napoleon
Une Année Napoléon inoubliable…  l’Année Napoléon marquera le deux centième anniversaire de la mort de l’empereur et se déclinera dans tout le monde, grâce

Lire la suite... En Pologne : l'Empereur fait l'objet d'un véritable culte.

À l'automne 1806, Napoléon Ier occupe le territoire polonais. Les Polonais l'attendaient comme le « Messie ». Le champion de la liberté, qui se devait de libérer la Pologne.

Accueilli à Varsovie en libérateur en 1806 après sa victoire contre la Prusse, les Polonais espèrent voir en Napoléon celui qui fera renaître leur souveraineté perdue.

Marie Walewska  parvint à voir Napoléon lors du passage de l'empereur au relais de poste de Błonie, sur la route de Varsovie, et d’une voix entrecoupée : « Soyez  mille fois bienvenu dans notre pays ». Nous ne pourrons jamais exprimer avec assez de force toute l’admiration que nous éprouvons pour vous, ainsi que notre joie de vous voir sur la terre de nos pères. Nous vous attendions pour sauver notre pays.

 L'Empereur lors de la signature du traité de Tilsit en juillet 1807 avec le Tsar Alexandre 1er créa le Duché de Varsovie,

 La relation de Marie et Napoléon  qui s’en suivit allait durer au-delà même du départ de l’Empereur de Pologne. Napoléon et Marie allaient se revoir à Paris en 1808. Et  un an après, juste après la bataille de Wagram, en Autriche, Marie tomba enceinte

Des amours de Napoléon et Marie Walewska naît un fils, Alexandre Colonna Walewski, à qui l'Empereur concède le titre de comte de l'Empire en 1812. Aujourd'hui, les arrière-arrière-petits-enfants d'Alexandre, Ier comte Colonna Walewski, sont les derniers descendants directs de Napoléon.

Pour l’occasion, le musée de l’Armée propose, aux Invalides, une saison culturelle entièrement dédiée à cette figure majeure de notre histoire.

Faites attention  à vous                          

Sincèrement       Bruno Mariuzzo

Napoléon à Marie Walewska

Lettres d’amour de Napoléon à Marie

Rvm émission radio de novembre 2014

Napoleon-et-la-Pologne-article-1
 


Un jour, une histoire 
ligne rouge-noir

Bonjour

En Pologne, l'étonnante tradition de l’encens et de la craie pour l'Épiphanie

 I nigdy nie chciałabym pozbawić was tego oświecenia

Epiphanie

Lire la suite...
Les Polonais se rendent en masse à la messe . Ils achètent traditionnellement de l’encens et de la craie. L’encens est brûlé dans chaque maison et la craie sert à inscrire sur la porte de son logement les initiales des trois rois mages, Gaspard, Melchior et Balthazar. En polonais, cela s’écrit « KMB » (le « G » de Gaspard, devenant un « K »).. Cette tradition permet de bénir les maisons et de souhaiter le meilleur à leurs habitants pour l’année qui vient. De nombreuses familles ont très à cœur cette tradition.

Une tradition plus récente est en train de prendre son essor : c’est la reconstitution du périple des rois mages dans les rues des villes et des villages. C’est un succès qui grandit chaque année

Le cortège de Varsovie, la capitale du pays,  a rassemblé  80.000 personnes autour de trois crèches vivantes avec, bien évidemment, les personnages des rois mages. Quand a sonné l’Angélus de la mi-journée, la procession a démarré au son des chants religieux entonnés par la foule. Des centaines d’enfants ont répondu à l’appel, escortant les rois mages. Les enfants sont revêtus de vêtements aux couleurs de chaque  continent, l'Afrique, l'Asie et l'Europe dont sont originaires les trois Mages, la fête se passe dans la bonne humeur et la joie des enfants.

Le cortège bariolé, avec à sa tête les trois rois Mages, parcourt le centre de la capitale entre la Vieille Ville et la place Pilsudski,dans le centre de la ville, c’est l'archevêque de Varsovie, le cardinal Kazimierz Nycz, qui accompagnait les fidèles.

A la fin du repas, un gâteau, décoré d’une couronne, à l’intérieur duquel se cache une amande ou une pièce de monnaie, est servi. Celui qui trouve la surprise aura la chance de porter la couronne et devenir le roi d’un jour.

                 Bonne dégustation et prenez soin de vous     sincèrement      Bruno Mariuzzo


https://www.dailymotion.com/video/xnhw8k

vidéo sur l’Epiphanie en Pologne

https://www.youtube.com/watch?v=vg2Rm6vQZeQ

 nouveau chant des trois Rois Mages




Un jour, une histoire 
ligne rouge-noir
les Amies, les Amis,

L'histoire polonaise est marquée par la lutte pour l'indépendance et une série d'insurrections populaires. Cependant, c'est bien l'insurrection de  janvier 1863 qui aura été la première à être commémorée en janvier. L'occasion de revenir sur un fait historique assez méconnu, même en Pologne.
insurection

1863-insurection

Lire la suite...
1863 : l'échec d'une quête de la liberté

Préparée en secret, l'insurrection éclate le 22 janvier 1863 et mobilisera 200 000 polonais et lituaniens jusqu'en avril 1864 date de son écrasement par le tsar Alexandre II. Rapidement dirigée par un "gouvernement polonais" mené par Romuald Traugutt, l'insurrection de janvier reste la plus grande rébellion dans la Pologne occupée par la Russie tsariste. Si la révolte est un échec pour les polonais, écrasés militairement par la puissance russe, et dépourvus comme en 1830, de tout soutien étranger malgré les discours de l'Empereur français Napoléon III, elle marque un tournant dans l'histoire polonaise. En effet, le soutien ouvert de l’Église catholique et du pape Pie XI aux insurgés renforce l'union de ceux-ci avec l’Église. Cette situation perdurera sous toutes les occupations étrangères subies par la Pologne, alors qu'après l'insurrection de janvier, la religion deviendra un des moteurs principaux de la culture polonaise, écrasée par la "russification". L'échec de l'insurrection marque effectivement la fin de l'autonomie relative du "royaume du Congrès" au sein de l'empire, et sa transformation en simple territoire russe. Le territoire du "pays de la Vistule" n'obtiendra une amélioration de son sort que par le biais d'une autre insurrection lors de la révolution russe de 1905.

Quel souvenir dans la Pologne d'aujourd'hui ?

Paradoxalement, si l'insurrection de 1863 et sa répression ont joué un rôle majeur dans  l'histoire polonaise moderne, les polonais semblent avoir largement oublié cet épisode de leur histoire.

Powstanie 1863

Le moment où le soulèvement de janvier a éclaté était vraiment gênant. 22 janvier 1863  ce jour-là, des partisans polonais attaquent plusieurs centaines de villages, villes et garnisons du Royaume de Pologne. La plupart des attaques sont repoussées, mais les insurgés ne sont ni vaincus ni écrasés. Dans ce soulèvement, ils utilisent la seule bonne tactique, comme cela se révélera plus tard,  éviter les combats ouverts et entraîner l'ennemi dans des embuscades, des pièges, attaquer l'ennemi en se cachant, ce qui est très bien montré dans le fragment du film sur Youtube.

https://www.youtube.com/watch?v=vUhDYq8GCHM&feature=emb_logo


Faites attention  à vous avec tous ces virus

Sincèrement
       Bruno Mariuzzo




Bonjour Les Amis  
 
A l’heure où j’écris ces mots, la situation sanitaire reste encore préoccupante et l’avenir est bien incertain.
Toutefois, une lueur d’optimisme et d’espoir de jours meilleurs
 nous animent et nous voulons croire à une belle année afin qu’elle le devienne pour chacun d’entre vous.

Epiphanie

 
Je formule le vœux que nous puissions tous très vite partager et échanger autrement que par téléphone, courriel ou visioconférence…
 
Prenez soin de vous et surtout gardons, gardez le moral, c’est primordial ! J’espère que 2021 se déroulera sous de meilleurs auspices et c’est ce que je vous souhaite chaleureusement.

Sincérement Bruno Mariuzzo



Un jour, une histoire 
ligne rouge-noir
Ci-joint un magnifique poème de la poétesse WYSLAWA SZYMBORSKA,
Cette Cracovienne reçut le Prix Nobel de littérature en 1996, principalement pour son magnifique recueil de poèmes intitulé « Widok z ziarnkiem piasku » (Vue avec un grain de sable), où elle cherche des questions dans les petites choses de l’existence

 
Cliquez pour lire son poême...
Comment je vais
Quand quelqu’un me demande comment je vais,
Je réponds poliment « Bien, merci. »
J’ai de l’arthrose, et ce n’est pas tout,
De l’asthme, le cœur aussi me tracasse.
Mon pouls est faible, mon sang riche en cholestérol.
Mais je vais bien ; Bien pour mon âge.
Dans les bosquets je ne peux plus me promener ;
Même si je choisis toujours le chemin le plus facile.
La nuit mes insomnies me fatiguent beaucoup,
Mais vient le petit matin… A nouveau je vais bien.
La tête me tourne, ma mémoire me joue des tours,
Mais je vais bien, bien pour mon âge !
De mon petit poème on peut tirer un sens,
C’est que quand la vieillesse et le handicap arrivent,
Le mieux est d’accepter l’usure de ses os.
Et ne pas parler de sa vieillesse,
Serrant les dents, afin de se résigner à ce sort
N’ennuie pas ton entourage avec tes maladies !
Un bon conseil pour ceux qui prennent de l’âge :
Qu’ils serrent les dents et se rient de la vie.
Quand ils se lèvent au matin, ils rassemblent leurs parties.
Qu’ils lisent dans la presse la rubrique nécrologique :
Si leur nom n’y figurent pas, cela signifie
Qu’ils sont en bonne santé, qu’ils vont bien !